La Carakoi ? Par les lycéen.nes de Bouaye

Petite présentation

Nous sommes deux classes de Terminale STMG du lycée de Bouaye Alcide d’Orbigny. Aujourd’hui nous publions cet article où nous allons vous partager notre aventure patrimoniale.

Notre projet ?

L’association de la Maison des Hommes et des Techniques souhaite déposer un dossier de demande de protection au titre des monuments historiques d’un objet important de sa collection : La Caraque, symbole de l’histoire industrielle et ouvrière des chantiers navals à Nantes.

Carakoi ?

Tout commence en 1983, sur place du Commerce où celle-ci a été construite par les salariés des chantiers. Les ouvriers et ouvrières ont opté pour une autre forme de manifestations en la construisant sur la place publique pour attirer et toucher le plus de gens possible. Cet objet symbolise la rébellion des ouvrières et ouvriers suite à l’annonce de la fermeture des chantiers navals de Nantes.

Après plusieurs déplacements, celle-ci se trouve depuis 1994 devant le bâtiment « Ateliers et Chantiers de Nantes » où se trouve aussi la MHT.

Construction de la Caraque sur la place du Commerce à Nantes ©AHCNN/MHT
Pourquoi est-ce important ?

Ce monument représente un période de l’histoire, qui a marqué la ville de Nantes et de nombreux habitants. Elle nécessite de perdurer dans le temps afin de rendre hommage aux ouvriers et ouvrières et de pouvoir transmettre continuellement de génération en génération la mémoire de cette lutte. Nous avons été touché.e.s par de nombreux témoignages d’anciens salariés, c’est pour cela que nous sommes ravi.e.s d’aider la MHT.

Rencontre entres les anciens ouvriers du chantier naval et les lycéen.nes.
Comment avons-nous procédé ?

Dans un premier temps, nous avons découvert cette histoire par le biais d’une première visite à la MHT qui nous a permis de retracer le passé des chantiers navals. Par la suite nous avons eu un temps de rencontre dans notre établissement avec les anciens ouvriers avec lesquels nous avons pu échanger. Un conservateur des antiquités et des objets d’arts, (monsieur Delpire) a su répondre à nos questions  et ainsi nous expliquer comment nous pourrons monter notre dossier. Pour notre dernier rendez-vous avec l’équipe de la MHT, notre classe a été séparée en 4 groupes. Un groupe s’occupe d’interviewer des anciens ouvriers, un autre a réalisé un questionnaire pour effectuer un micro-trottoir et ainsi obtenir une opinion publique sur notre démarche. Et pour finir un des deux derniers groupes s’est occupé de créer un dossier à partir des archives tandis que le dernier groupe était axé sur la communication de notre projet.

Quel résultat ?

Nous avons rassemblé le travail de tous les groupes pour constituer un dossier complet sur l’histoire de la Caraque et de la nécessité de la valoriser et de la protéger.

Et maintenant ?

Le 7 juin prochain, nous organisons une restitution publique dans notre lycée en présence de la presse, des officiels, des anciens ouvriers du chantier naval à qui nous allons donner notre dossier.

Nous allons aussi remettre notre dossier à M. Delpire de la DRAC pour qu’il soit envoyé au Ministère de la Culture, en espérant que la caraque soit classée en tant que monument historique.

Découvrez sur notre page Agenda tous nos événements.

Retrouvez les actualités de la Maison des Hommes et des Techniques sur nos réseaux sociaux (Facebook et Twitter) et également sur notre Lettre d’informations !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.