Restitution du parcours pédagogique « Les Femmes dans les industries : un long combat »

Depuis octobre 2021, la Maison des Hommes et des techniques, le Centre d’histoire du travail et la Maison Fumetti ont travaillé avec 3 classes de collèges du département (Collège de Chantenay à Nantes, collège la Haut Gesvres de Treillières et collège Paul Langevin de Couëron) autour de l’atelier pédagogique  Les Femmes dans les industries nantaises : un long combat.

Ce projet a eu pour objectif de faire se questionner le public scolaire collégien sur la place et le rôle des femmes dans l’histoire par le prisme de l’histoire ouvrière locale.
Ce projet a été soutenu par le Département de Loire-Atlantique dans le cadre de l’Éducation Artistique et Culturelle, la mission Égalité de la Ville de Nantes et la mission Droits des Femmes et Égalité Femmes-Hommes de la Préfecture.

Vous pouvez découvrir le travail des élèves en fin d’article !

Le projet

Un constat

« Mais c’est normal que les femmes soient moins payées car leur travail est moins difficile que celui des hommes ! »

C’est à cette réflexion que les médiateurs.trices de la MHT doivent répondre régulièrement en visite lorsque la condition des femmes sur les chantiers navals est évoquée.

Si depuis plusieurs années, les jeunes entendent parler d’égalité salariale, de lutte contre le sexisme et maintenant de matrimoine; peu d’entre eux sont conscients que ces combats sont anciens et se sont particulièrement développés pendant le XXe siècle. Par le prisme de l’immédiateté tout semble nouveau, hors l’histoire a quelque peu oublié la place des femmes au sein des entreprises qui ont fait la richesse de l’agglomération nantaise.

L’industrie nantaise, l’usine, l’atelier, ces secteurs qui restent dans l’imaginaire un univers majoritairement masculin, se sont beaucoup appuyés sur une main d’œuvre féminine et nous souhaitons, dans ce parcours, redonner aux femmes leur place dans cette histoire.

Classe de dessinateurs.trices des Ateliers et Chantiers de la Loire. Pendant longtemps les métiers de la construction navale étaient interdits aux femmes. Les ACL était la seule école à former des dessinatrices. Années 1950 ©AHCNN-MHT
Syndicalistes participant à la fabrication de la caraque métallique pour le conflit de la fermture des chantiers navals. 1983, ©AHCNN-MHT
S'interroger

Pourquoi connait-on si peu la place qu’occupaient les femmes dans les entreprises ? Pourquoi leurs rebellions, leurs petits et grands combats sont si peu représentés dans l’histoire industrielle locale ? Quels étaient leurs droits ? Quelles étaient leurs conditions de travail ? Comment leur situation a évolué au fil du siècle ?

C’est à ces questions et à d’autres que les élèves pourront répondre avec ce projet. Ces questions seront abordées en se basant sur l’histoire nationale avec des exemples locaux.

L’agglomération nantaise a une histoire riche en mobilisations ouvrières ! Bien que méconnues, les femmes ne sont pas en reste dans cette histoire et ont été nombreuses à lutter pour leurs droits et leurs conditions de travail au sein des entreprises : pontonnières des chantiers navals, ouvrières aux doigts coupés de chez Guillouard, décolleuses de chez Carnaud Basse-Indre ou ferblantières-boitières de Saupiquet…

Déroulé du projet

Le projet s’est déroulé en 5 étapes :

– un premier atelier animé conjointement par la MHT et le CHT où les élèves ont pu découvrir des archives variées et où la question des femmes fut traitée de manière chronologique et thématique depuis 1900 jusqu’à nos jours.

– les ateliers 2, 3 et 4 ont été consacrés à l’approche artistique. Les élèves ont rencontré l’artiste Thierry Bedouet pour découvrir ce qu’est une affiche. Suite à cela, ils et elles ont créé leurs affiches qu’ils et elles ont imprimé en utilisant le système de la sérigraphie.

– La dernière étape concerne le temps de restitution publique. Cette dernière a eu lieu le mardi 10 mai 2022 en présence des élèves des trois collèges. Les élèves ont ainsi pu coller leurs affiches militantes dans l’espace public, devant le Bâtiment Ateliers et Chantiers de Nantes. Ce moment fut aussi l’occasion d’échanger avec Mahaut Bertu (élue à la Ville de Nantes à l’Egalité et à la ville non sexiste) et Aurélie Benoît (chargée du patrimoine au département de Loire-Atlantique) et de répondre aux questions de la presse qui s’était déplacée pour l’occasion !

Restitution publique et collage

Affiches des élèves

On en parle dans la presse !

Intéressé.e par le projet ?

Vous êtes enseignant.e en collège et vous souhaitez participer à ce projet ?

Contactez-nous au 02 40 08 20 22 ou à contact@Mht-nantes.fr

Découvrez sur notre page Agenda tous nos événements.

Retrouvez les actualités de la Maison des Hommes et des Techniques sur nos réseaux sociaux (Facebook et Twitter) et également sur notre Lettre d’informations !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.